• Annonay

Un parc de Fleury Percie du Sert, architecte de jardin à Annonay

Fleury PERCIE DU SERT, formé à l’Ecole d’Horticulture de Gand (Belgique), de la maison « Sert père et fils », architecte de jardins et pépiniériste, dessina la composition. Le système des circulations est typique des « parcs paysagers » : une allée d’arrivée par le Nord avec une « grande entrée », une allée de ceinture à quelques mètres des limites et deux larges boucles au nord et au sud du château, convergeant vers les coins de la terrasse. De vastes prairies dont plantées de bouquets d’arbres ou « clumbs« .

A proximité du château, trois espaces sont particulièrement bien travaillés sur le plan : le « Jardin français »à l’Ouest du château, le « Rocher et kiosque » à l’Est du château et le « Jardin d’hiver » au sud-Ouest de la terrasse. Ainsi et selon des critères propres à l’histoire de l’art des jardins, se mêlent aux Genêts, des éléments de composition hétéroclites.

Le XIXe siècle est marqué par des compositions paysagères de plus en plus irrégulières et artificielles. Puis à partir des années 1880, en France, les éléments de style « à la française », c’est-à-dire inspirés du « style français du XVIIe siècle », sous l’impulsion d’Henri et surtout d’Achille Duchêne, reviennent en force pour contrer la mollesse du style paysager, affichant noblesse et élégance.

 

Choix de l’emplacement de la piscine et vision globale

L’analyse paysagère permettra de définir l’emplacement de la piscine afin de répondre aux contraintes des propriétaires et de l’intégrer dans cette composition XIXe.

Le cahier des charge des propriétaires soulignait la nécessité d’inclure dans le projet de piscine proprement dite, une petite structure architecturée comprenant un Salon d’hiver ou kiosque, largement vitré, des sanitaires et un local technique.

 

L’agence a proposé deux scenarii : la première correspond à l’aménagement d’un bassin rectangulaire, dans l’axe du kiosque et la seconde à un bassin dont la forme est plus en adéquation avec le style paysager du parc, demi-circulaire, elle épouse le paysage des Monts d’Ardèche disposé en fond de scène. c’est cette deuxième variante qui a été réalisée.

Une piscine demi-circulaire

Le site est une vaste prairie en pente déclinant vers le Sud. Cette légère déclivité permettra l’aménagement de deux terrasses. Deux accès aux tracés courbes, dans l’esprit des parcs paysagers du XIXe siècle, sont proposés depuis une allée existante. La terrasse supérieure se trouve au niveau du terrain actuel, à l’emplacement de l’ancien ‘Jardin d’hiver’ disparu. La piscine est aménagée sur la terrasse inférieure, sa forme demi-circulaire répond à la morphologie des Monts d’Ardèche qui forme le fond du tableau.

Des zones végétalisées associées aux aménagements permettent de les dissimuler depuis le perron du château.

 

Annonay-Parc paysager

AVANT les travaux

Piscine dans parc paysager

APRES les travaux

Plan de plantations

Projet : Plan des plantations

Schéma directeur