• Seyssins - Isère

Jardins de Seyssins (38)

Ce dossier a été réalisé à la demande des propriétaires en 2012. Pour reconstituer l’histoire du jardin, l’agence a travaillé sur les rares archives privées des propriétaires et d’une manière plus appuyée, sur un important fonds d’archives conservé aux Archives départementales de l’Isère.

 

Synthèse historique et architecturale

Archives 230La propriété appartient depuis le XVIIe siècle à la famille d’Yse qui s’est illustrée dans les cours souveraines de Grenoble. Les jardins en terrasse, encore visibles actuellement, sont décrits dès 1708 et pourraient donc dater du XVIIe siècle.

A cette époque, composées d’un jardin régulier et d’une charmille, ces structures étaient alors le cœur d’un vaste domaine agricole et viticole aujourd’hui disparu.

La propriété a changé plusieurs fois de mains au XIXe et XXe siècles mais les terrasses, les bassins et les structures végétales du jardin régulier se sont maintenues jusqu’à nos jours.

Des jardins en terrasse

Seyssins-planmasse-230Sur un total d’environ 8000 m², trois terrasses aménagées en jardin se
superposent. Elles sont liées entre elles par des allées latérales et traversées par un système de conduites d’eau permettant bassins et fontaines.

La terrasse intermédiaire correspond aux salles de réception de la maison. Elle est composée notamment, d’un jardin régulier organisé en quatre carrés centrés sur un bassin circulaire orné d’un jet d’eau.

 

Photo ancienne-370
Etat – Milieu XXe.

 

Jardin2-370
La charmille forme un promenoir dominant le jardin régulier.

 

Jardin3-370
Le jardin régulier et son Magnolia soulengeana.

Vous souhaitez faire protéger votre jardin ?

Depuis sa création, l’agence a réalisé près d’une vingtaine de dossiers de protection MH.

Elle vous accompagne dans les démarches à effectuer, et réalise complètement votre dossier (historique, état des lieux, intérêts historiques ou artistiques justifiant sa conservation ou sa préservation, en application du Code du patrimoine).

Dans la plupart des cas, elle présente le dossier en Commission régionale du patrimoine et des sites (CRPS).

Contacter l’agence