Journées européennes du Patrimoine 2017

Journées européennes du patrimoine 2017

 

Thème des Journées européennes du patrimoine 2017 : la JEUNESSE

La 34 ème édition des Journées européennes du patrimoine se tiendra les 16 et 17 septembre 2017, sur le thème de la jeunesse Cette édition sera résolument tournée vers le jeune public et sa sensibilisation au patrimoine, à l’histoire de la Nation et à l’histoire de l’art, ou encore aux métiers du patrimoine. Comprendre et connaître le patrimoine dans son contexte historique et social, c’est mieux appréhender la société dans laquelle nous vivons. C’est discerner les valeurs sur lesquelles elle se construit pour les comprendre, pour les questionner, pour mieux se les approprier. Continuer à lire…


PYRALE du buis : un lâcher de micro-guêpes dans la Drôme

Lutte contre la pyrale : des micro-guêpes à l'essai

Les communes de la Drôme passent à l’attaque

Des tests suivis par la Direction régionale de l’Agriculture de l’agroalimentaire et de la forêt, ainsi que pas l’ONF ont été réalisés dans le sud de la Drôme. Les particuliers sont invités à poser des pièges à phéromones et la commune s’occupe du territoire….un essai qui pourrait s’avérer concluant ! Continuer à lire…


EXPO Edouard André, Valençay, jusqu’au 12 novembre 2017

Plan du Jardin français du château de Valençay

E. André, un paysagiste aventurier des chemins du monde

L’exposition a été réalisé dans le cadre de l’opération régionale « Jardins en Val de Loire – 2017 » de la Mission Val de Loire et avec l’apport scientifique de Stéphanie de Courtois, historienne des jardins et de l’association Edouard André. En partenariat avec les archives départementales de l’Indre et des Yvelines et de la Société Nationale d’Horticulture de France.

 Qui était Édouard André ?

C’est avant tout un enfant du Berry, né à Bourges en 1840, qui va devenir un des paysagistes les plus connus, à la fin du XIXe siècle. À la fois explorateur, botaniste, écrivain, théoricien des jardins, professeur à l’école d’Horticulture de Versailles, Édouard André est un homme ancré dans son époque !

Une époque où le monde est en partie à découvrir ! Entre 1875 et 1876, il parcourt l’Amérique du Sud, un voyage dont il rapporte un herbier colossal, regroupant 4.300 espèces (dont les trois quarts sont encore inconnues à l’époque), mais aussi des échantillons de plantes, de minéraux et d’animaux.

Le paysagiste aventurier est aussi un théoricien et écrivain, qui participa ensuite à la diffusion de ses connaissances et à la vulgarisation du monde du jardin auprès du grand public, notamment à travers des revues, L’« Illustration horticole » ou la « Revue horticole ». Il enseigne également l’art des Jardins à l’école d’Horticulture de Versailles, à partir de 1892.

L’exposition « Édouard André » s’intéresse à un paysagiste à la renommée internationale, qui a travaillé en France, en Angleterre, en Suisse, aux Pays-Bas ou au Luxembourg (entre autres), un personnage d’exception à découvrir en même temps qu’une de ses œuvres magistrales : le Jardin français de Valençay.

Édouard André et le Château de Valençay

Édouard André revient sur ses terres natales, au tout début du XXe siècle, pour créer ce jardin français du Château de Valençay, en collaboration avec son fils, René-Édouard. Un jardin remarquable par son emplacement et sa réalisation, une oeuvre vivante que vous découvrez encore aujourd’hui, lors de votre arrivée au château de Valençay !

Plus d’information sur : http://www.chateau-valencay.fr/activite/exposition-edouard-andre/


BIBLIO-Un petit traité hors du commun

Précy (de) J., Le jardin perdu, 1912. A lire !

 

A lire, un vrai régal !

Quelques citations que j’ai retenues en plus de la description des jardins de Sceaux avant travaux de restauration :

  • « C’est un lieu unique, comme tout vrai jardin »
  • « L’espace y possède une étrange densité, une profondeur insondable, comme si quelque chose de la vie des hommes et des femmes qui y ont prié, aimé, souffert et rêvé avait persisté à travers le temps »
  • « Le jardin est un lieu en dehors du temps mécanique qui régit nos vies »
  • « Ce jardin possède t’il l’ambiance qui fait d’un simple espace, un véritable lieu ? »
  • « Le jardinier participe à la création du jardin, à sa naissance éternelle »
  • « Le jardin incarne tout de que la civilisation occidentale a laissé derrière elle : la poésie, la liberté, le bonheur profond, simple, d’être au monde »

Continuer à lire…


EXPOSITION « JARDINS » – Paris, Gd Palais jusqu’au 24 juillet 2017

Exposition "Jardins" au Grand Palais à Paris

Jardins d’art…et Art des jardins

Avec Fragonard, Monet, Cézanne, Klimt, Picasso ou encore Matisse. Les plus grands artistes ont célébré le jardin et transformé, grâce à leur talent, cet espace clos en un monde de liberté et d’imagination. Ils ont ainsi donné naissance à certains des chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art. Le Grand Palais les réunit dans une exposition hors-norme, qui retrace, de la Renaissance à nos jours, six siècles de création autour du jardin. Peintures, sculptures, photographies, dessins, installations, environnements sonores et olfactifs nous entraînent dans un voyage immersif et poétique. Une promenade « jardiniste » unique qui fait résonner l’appel du printemps. Continuer à lire…


Salon d’extérieur -Domaine de Lacroix-Laval, 18-21 mai 2017

Sortie en famille

 

Scènes de jardin à Lacroix-Laval – 18-21 mai 2017

VertExpo organise, en partenariat avec la Métropole de Lyon et le GIE Pierre Reconstituée de France, la 3ème édition du salon Scènes de Jardin dédié aux plaisirs du jardin et à l’aménagement des espaces extérieurs.

Ce salon a pour ambition de fédérer les acteurs du monde du végétal et du paysage pour en faire un point d’échanges, d’inspiration et de présentation de nouveautés. Organisé du 18 au 21 mai 2017, au domaine de Lacroix-Laval, site historique et inscrit au patrimoine naturel rhodanien, il est l’occasion de promouvoir la filière végétale et environnementale locale et plus largement des régions françaises. Les professionnels du jardin et de son aménagement présenteront leurs productions et savoir faire: horticulteurs et pépiniéristes, architectes paysagistes, artisans et fabricants, artistes et créateurs-designers.  Continuer à lire…


Salon des Professionnels des patrimoines – Arles, 22 – 24 mai 2017

RDV à Arles, 22-24 mai 2017

Salon des professionnels des patrimoines, Jardins compris !!

Le SIPPA, Salon des professionnels des patrimoines à Arles est un événement unique, organisé par le Pôle Culture & Patrimoines.

La 3ème édition se déroulera du 22 au 24 mai 2017, au Parc des Ateliers à Arles.

Le SIPPA a pour vocation de toucher l’ensemble des professionnels de TOUS les patrimoines, du bâti et mobilier, aux patrimoines naturel, culturel et immatériel.
Pour cette nouvelle édition, après la première édition de 2015 autour de la thématique « Pierre & Architecture » et la 2ème autour du fil rouge « Matière & Immatière », le SIPPA a choisi d’accueillir un pays invité : l’Algérie.

Retrouvez parmi les exposants Frédérique Tézenas du Montcel, paysagiste du patrimoine, gérante de l’agence Jardin-Patrimoine et Marc Colson, artisan fontainier rocailleur, labellisé Monuments Historiques.


Un sursis pour les buis !!

Que serait Vaux-le-Vicomte sans ses broderies de buis ?

Pyrale, Cylindrocladium et Volutella sur les buis

Au printemps, pour combler le défaut de reconstitution des réserves par la biais de la photosynthèse des buis effeuillés, J. C. Moiran, ancien directeur des espaces verts d’Annecy conseille de procéder à un apport d’engrais contenant de l’acide phosphorique, de la potasse et un peu d’azote.

Les premières chenilles de pyrales sont apparues en région lyonnaise mi mars 2017 ….

Moyens de prévention/luttes :

Contre la pyrale : surveillance (très) accrue + traitements au Bacillus thuriengensis K  sur les chenilles + pose de pièges BUXatrap®  pour capturer les papillons (et mieux connaître leur cycle biologique et estimer l’arrivée future des chenilles) et du temps…..on arrive à sauver les buis sans produit chimique !

Contre les champignons Calonectria pseudonaviculata (responsable de la Cylindrocladium) et Volutella buxi : un amendement permet aux propriétaires de jardins privés accueillant du public d’utiliser des fongicides chimiques :

Dans un article de Marc Mennessier, paru dans Le Figaro.fr du 11 février 2017, « Maladies: le buis sauvé par un amendement législatif », on peut lire que « Jeudi dernier, un amendement porté par le sénateur des Vosges, Daniel Grémillet, a été approuvé par la commission mixte paritaire de l’Assemblée nationale et du Sénat. Ce texte donne la possibilité, à titre dérogatoire, aux collectivités territoriales et aux gestionnaires de domaines appartenant à l’État, d’utiliser des produits phytopharmaceutiques classiques lorsque la survie d’une espèce végétale d’intérêt patrimonial ou biologique est en jeu et qu’aucune solution alternative n’existe. […] Jusqu’au 1er janvier 2019, les propriétaires de jardins privés accueillant du public peuvent continuer à recourir à des fongicides chimiques de la famille des triazoles, sous réserve de faire appel à un professionnel agréé, titulaire du fameux Certiphyto« .

Fongicides particulièrement efficaces contre ces champignons : produits à base de Kresoxim-méthyl ou de Tetraconazole (produits à forte toxicité, à faire appliquer par un professionnel agréé).


Journées des plantes d’Albertas – Mai 2017

Albertas-2017

Les journées des plantes d’Albertas – 26-28 mai 2017

Les Journées des Plantes d’Albertas fêtent leur 25 ans, alors SAVE THE DATE !

Là, quelques 170 pépiniéristes et artisans sont attendus pour célébrer ces journées consacrées aux plantes rares et méditerranéennes. Ces journées prennent pour cadre les Jardins d’Albertas, créés au XVIIème siècle à Bouc Bel Air, près d’Aix-en-Provence. Les Journées des Plantes d’Albertas sont aujourd’hui la manifestation de référence dans le Sud de la France et deviennent, année après année, le rendez-vous annuel en Provence des amateurs de plantes et de jardins de qualité.

Continuer à lire…