Outils de VALORISATION

Documents à destination des guides de parcs et jardins

Le Pays d’Art et d’histoire de Trévoux ainsi que la Communauté de communes Saône-Vallée ont demandé à l’agence d’inventorier les parcs présentant un intérêt patrimonial de leur territoire puis, pour les 2 parcs les plus emblématiques,  de constituer un dossier destiné aux guides mobilisés pour la manifestation des « Rendez-vous aux jardins ».

Il s’agissait de retrouver quelques éléments d’histoire des deux jardins et de réaliser une analyse paysagère puis de proposer un ou plusieurs circuits de visite, les arrêts les plus judicieux et le contenu des prises de paroles des guides.

L’agence a également créé un dépliant pour les visiteurs, mentionnant les étapes historiques ayant marqué le domaine et les éléments les plus remarquables du parc.

 

Création de panneaux explicatifs

Les propriétaires du Château de Joyeux ont demandé à l’agence de créer des panneaux d’explications, montrés aux visiteurs lors des « Journées du patrimoine » et de la manifestation « Rendez-vous aux jardins ».

Quatre panneaux mobiles, de format A1 ont été proposés : ils synthétisent l’histoire des jardins et aident le visiteur à lire les paysages. Des éléments du plan de gestion y figurent également proposant une vision à long terme des jardins.

Proposition de parcours -370
Parc de Cibeins : proposition d’un parcours Au fil de l’EAU.

 

Cibeins-plan visiteur370
Parc de Cibeins : conception d’un dépliant destiné aux visiteurs.

 

FINAL EST 370
Joyeux : Conception de panneaux mobiles explicatifs.


Recherche LUIZET et BARRET

  • Luizet - Plan projet du parc de la Préfecture de l'Ain

Travaux sur l’oeuvre des Luizet et des Barret, paysagistes à Ecully

L’oeuvre des Luizet et Barret s’inscrit dans l’art de vivre au XIXe siècle, en Rhône-Alpes et dans toute la France. Aujourd’hui, les archives des paysagistes ainsi que les parcs qu’ils ont réalisés et qui ont été conservés, représentent un véritable PATRIMOINE FRANÇAIS D’INTÉRÊT NATIONAL, susceptible de participer au développement du tourisme culturel des régions.
Plusieurs photos sont copyright C. Thioc, Museum gallo-romain

 

Alerte sur les parcs qui disparaissent sous l’urbanisation galopante !

Les jardins sont malheureusement en train de disparaître sous la pression de l’urbanisation et de l’insuffisance des dispositifs de protection à leur endroit, car nous constatons tous les jours que les structures arborées de ces parcs, les dispositifs hydrauliques, les tracés et accès historiques, … commencent à s’effacer, donnant lieu ensuite pour la plupart, à une disparition radicale (destruction et division des propriétés par le développement de lotissements et de réseaux de voiries…)

 

Les familles Luizet et Barret

Plan 230Grande famille d’Ecully, la famille Luizet a compté quatre générations d’horticulteurs, arboriculteurs puis architectes-paysagistes. Leur nom reste associé, à plusieurs reprises, à l’horticulture, avec le « greffoir Luizet », l’invention de nouvelles formes de taille des arbres fruitiers, (telles que la taille du pêcher en candélabre, en hémicycle), différentes obtentions végétales de dahlias, d’abricotiers, de pêchers, …

Famille éculloise également, la famille Barret est moins connue que les Luizet mais a réalisé de nombreux parc dans la première moitié du XXe siècle.

Un important fonds d’archives

Carte France-230Le fonds d’archives renferme des documents très divers concernant l’activité des Luizet et Barret : un total d’environ 3000 plans de jardins, et plus de soixante mètres linéaires d’archives telles que des correspondances avec les clients, des catalogues de pépinières, les fiches de paie des ouvriers des pépinières, graines de plantes, etc.

Les plus beaux plans de jardins sont peints à l’aquarelle et montés sur des cadres en bois : véritable démonstration du savoir faire des paysagistes, ils étaient présentés lors des expositions universelles comme celle de 1894 qui a eu lieu au parc de la Tête d’Or, à Lyon.

Aujourd’hui, toutes ces archives sont encore conservées à Ecully, et un important travail a commencé pour recenser les jardins réalisés en Europe.

Il reste encore beaucoup à faire pour mieux les connaître, pour enquêter sur ce qui subsiste des jardins réalisés, et enfin pour comprendre le fondement et la variété des choix esthétiques de ces paysagistes, au cours de leurs longues carrières.

Une sensibilisation nécessaire des agence d’urbanisme et donneurs d’ordres

Tous ce travail de recherche vise à sensibiliser, à terme, les communes et l’ensemble des aménageurs de l’espace sur l’intérêt patrimonial, mais également écologique et « pour le bien être » des populations de ces parcs du XIXe.

 

Une exposition réalisée pour les JEP 2014

Sous la direction de la Conservation du patrimoine du Rhône, Frédérique Tézenas du Montcel a réalisé bénévolement, au sein de l’association Artopos_ Jardin et paysage, une exposition de 17 panneaux « L’âge d’or des jardin lyonnais au XIXe siècle ». Cette exposition est itinérante et rencontre un véritable succès. Vous pouvez la demander en contactant l’agence.

 

Plan Pref 370
Détail du plan Projet pour le Parc de la Préfecture de l’Ain, Luizet.

Plan 370
Projet de jardin pour M. Vial, Luizet.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Serre du parc de l’actuelle mairie de Sainte-Foy-Lès-Lyon.

Affiche JEP+Expo-370
Affiche de l’exposition « L’âge d’or des jardins lyonnais ».

Expo Jep-370
L’un des panneaux de l’exposition « L’âge d’Or des jardins lyonnais ».

L’agence a besoin de vous !

Vous êtes propriétaire d’un parc Luizet et Barret ?

Vous voulez aider l’agence à poursuivre ses travaux de recherches ?

Contacter l’agence